Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Paniers de légumes bio, Conseil et Formation, à 1H de Tours (37) et de Poitiers (86) - Sur Smartphone sélectionnez le mode: "voir version ordinateur" !

Ferme des Châtaigniers

Actualités

Pour une révolution délicieuse (livre)

Un combat qui me tient à cœur depuis si longtemps : protéger nos petits producteurs talentueux à travers le monde pour qu’ils vivent décemment de leur métier. Pour que ces sentinelles de la biodiversité œuvrent à préserver notre patrimoine alimentaire.

Puisque les hommes politiques ne veulent pas se battre, nous, citoyens, pouvons nous lever pour une révolution délicieuse. Aujourd’hui, j’aimerais mener avec vous, tous unis, ce soulèvement alimentaire pacifiste et joyeux. Nous battre pour qu’enfin nous reprenions en main notre destin et arrachions des griffes des industriels ce trésor de l’humanité qu’est la nourriture.
Car la nourriture est tout à la fois notre premier médicament, notre héritage et notre culture.

OLIVIER ROELLINGER
 chef cuisinier et homme d'affaires

 

Se libérer du consumérisme

Un enjeu majeur pour l'humanité et la Terre

Le consumérisme est si omniprésent qu’il est devenu normal, quasi invisible. Il est en train de « dévorer » la Terre. Et nous avec. Il façonne nos modes de vie et devient addictif par ses mécanismes. Comment en sortir ?
Aujourd’hui, l’enjeu ne consiste pas uniquement à apporter des correctifs au système, à réguler et réduire les impacts, mais à effectuer un véritable changement de paradigme. Un choix radical entre l’effondrement et la métamorphose. Pour cela, en complément des actions politiques et des écogestes, une transformation doit se produire dans les consciences et les cœurs. À travers l’exploration de trois questions essentielles se joue notre participation au consumérisme :
qui suis-je ? Quel est mon désir ? De quoi ai-je peur ?
Ce sont ces dimensions intérieures – individuelles et collectives – de la transition écologique et sociale que l’auteur déploie au carrefour de la sociologie, de la psychologie, de l’écopsychologie et des traditions de sagesse. Un chemin vers la « sobriété joyeuse », qui demande de retrouver notre identité plénière de personne, de réorienter notre puissance de désir gangrenée par l’envie ainsi que d’épouser l’angoisse du manque et de la mort en nous ouvrant au mystère du Vivant.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article