Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juillet 2016 2 12 /07 /juillet /2016 17:09

Total visiteur depuis la création du blog: 13 000 !

 

JUILLET 2016

 

Gardien de  la terre ...

 

Au-delà des doutes, des incohérences, des ruptures de notre temps, il est heureux de voir toujours plus de gens s'unir autour d'une certitude: "Nous devons, qui que nous soyons, et où que nous soyons, protéger la vie ! ".

Nous continuons d'accueillir à la ferme des Châtaigniers tout ceux qui veulent prendre un temps pour méditer et échanger sur ce théme.

Partage à la ferme des châtaigniers

Partage à la ferme des châtaigniers

Faisons une remarque: toutes les traditions de par le monde et même les mouvements contestataires tel que les "hippies" partagent un socle de valeurs - le respect de la nature, la paix et l'amour. (Amour de soi, de l'autre et de la nature). On pourrait ne retenir que l'Amour, puisqu'il est à la fois cause et finalité  de bien des choses... (même si ces groupes s'affontent sur des intérets, des dogmes ou des méthodes qui les séparent)

 

Si nous revenions à l'éco-logie. Elle nous propose pour commencer des actes pour protéger la vie, mais ne sous-tend elle pas, elle aussi, que l' Amour est la seule attitude réellement écologique ? ...

Est-il éco-logique d'attendre et de calculer "des risques" et "des retombées économiques" avant que de renoncer à polluer, gaspiller, abuser!

L'amour ne pourrait-il pas être la raison suffisante et la motivation la plus efficace pour changer de comportement... sauver la planète et ses habitants?

 

 

AOUT 2015

 

revenir à l'essence,  "l'essentiel" ...

 

Dans son sens de la pédagogie le Permaculture commence par nous présenter son éthique, une éthique simple qui se représente sous forme de graphique, mais sans simplification ni abstraction! Toute la densité des sagesses traditionnelles s'y retrouve.

Ethique de la permaculture

Voici donc à qoi cela me fait penser:

 

 

Soigner la Terre

Je suis de plus en plus convaincu que cela ne passe pas par la politique au sens usuel. Car les partis écolos n'ont que quelques sujets fétiches: OGM, Nucléaire, ... Cette vision discriminante dont parle M.Fukuoka.

Cela produit des réactions d'accord ou de désaccord, ce que nous appelons opignons!

En partant des opignions, mon expérience des relations sociale m'a montré qu'on est sûr de ne jamais progrésser vers un consensus.

Pour soigner la Terre, c'est bien d'une vision globale que nous avons besoin. Et l'Etre Humain en est capable! Mais elle ne résulte pas de calcul, ni uniquement d'un résonnement logique...

 

Prendre soin de l'Humain

Pour illustrer cela, je voudrais sité les parole d'un médecin, le Pr Jérôme Lejeune. Il rappelait avec insistance : « La qualité d’une civilisation se mesure au respect qu’elle porte aux plus faibles de ses membres ».

C'est vrai, 

Il ajoutait :" Pour ne pas passionner le débat, je remonterai beaucoup plus loin et je citerai les Spartiates, qui furent les seuls à éliminer à la naissance les enfants qu’ils estimaient incapables de porter les armes ou d’engendrer de futurs soldats. Sparte fut la seule cité grecque à pratiquer un tel eugénisme, une exclusion aussi systématique.

Or de Sparte il ne reste rien. Elle ne nous a laissé ni un poète, ni un musicien, pas même une ruine ! Sparte est la seule cité grecque qui n’a rien apporté à l’humanité ! Est-ce fortuit ou directement lié ? Les généticiens se posent la question : sont-ils devenus stupides parce qu’en tuant leurs petits qui n’étaient pas beaux ils ont tué leurs futurs penseurs, leurs futurs artistes ?".

 

 

Equilibre, partage, équité

Une petite remarque: Les deux premiers points affirment "soigner" la terre mais seulement "prendre soin" de l'humain !

Pourtant la pratique de la permaculture nous soigne chaque jour des artifices de ce monde...


En fait, c'est en soignant l'humain (chaque personne) qu'on peut espèrer: Equilibre, partage, équité! - Reconnaître que la concurrence n'est pas une solution social et que la recherche égoïste de compensation ou de fauses sécurités constitue une débauche d'énergie inutile (une pathologie sociale!)

Finalement, arrêter ces gaspillages fera cesser les atteintes  que l'on porte au bout du compte à notre planète!

Peut-être même qu'elle retrouvera alors ses capacités d'auto-guérison.

 

 

NOVEMBRE 2014

Total visiteur depuis la création du blog: 6600

A force de lire et de relire M.Fukuoka*, je vous partage ce que je retiens en cette fin d’année 2014

Je constate que la réflexion de M.Fukuoka sur l’«agriculture naturelle» dépasse en qualité et en profondeur ce que l’on entend encore actuellement à propos de l’agriculture BIO et de l’écologie environnementale.

Il pose par exemple la question de nos motivations réelles; pour lui, il n’y a pas que le résultat visible qui compte ! En effet, il souligne que si c’est par peur (par exemple du réchauffement climatique) ou pour faire de l’agro-business que l’on se dirige vers le Bio, on ne peut pas se prévaloir d’une agriculture véritablement naturelle et bonne pour l’Homme …

Pour M.Fukuoka, l’agriculture naturelle, c’est retrouver la joie et le sentiment de reconnaissance envers la nature qu’exprimaient les paysans traditionnels.

Cette joie devant la récolte ne vient pas que du sentiment d'accomplissement au travail, ou du resultat qu'ont produit ses investissements en intrants, matériel et énergie fossile. Non, cette joie naturelle de reconnaissance est « existentielle » presque inconditionnelle puisqu’elle prend sa source dans la complicité vivante entre la terre, le ciel, les animaux et L’homme.

Finalement, cette joie n’est pas réservée aux agriculteurs : chacun peut redevenir paysan (voir le livre de Philippe Desbrosses, en 1993). Etre paysan c’est peut être avant tout habiter un lieu, en conscience de notre relation avec la terre, le ciel, les animaux et les autres hommes.

Ce serait donc cela la vraie vie, celle qui est bonne pour l’Homme, celle qui ne se nourrit pas seulement de pain… Donc une écologie totale qui n’oublie ni l’homme, ni certains aspects essentiels de la personne humaine.

C’est ce que nous vous invitons à découvrir et approfondir ensemble pendant nos stages de permaculture ou pendant nos accueils longs à la Ferme des Châtaigniers.

 

* M.FUKUOKA, auteur de «La révolution d’un seul brin de paille»

 

 

ANNEE 2009

 

L'agriculture BIO en 5 points:

*     Le désherbage, soit thermique, soit mécanique ou manuel

*     Des apports réalisés uniquement avec des extraits de plantes, des poudres de roche ou des substances animales

*     Des variétés de légumes sans OGM

*     La rotation des cultures

 

Aux Châtaigniers, nous privilégions:
1. ce que la nature nous offre; les légumes ne sont pas calibrés et l'aspect n'est pas un critère d'exclusion.
2. les variétés anciennes dans un souci de conservation de la biodiversité.
3. la production de légumes de saison.
4. le travail manuel et la traction animale par rapport à la mécanisation.

Le Bio garantie des produits sains tout en  préservant l'environnement.

 

"Il est des maladies qui ne se soignent que par l'alimentation." Hippocrate (né vers 460 av. J.-C. dans l'île de Cos et mort vers 370 av. J.-C. à Larissa)



Vos Questions:
Vos voisins agriculteurs sont-ils en BIO?
et la polution de l'air, les pluies acides, ...
Alors le "BIO" est ce que cela existe réellement?


- Oui, des influences extérieures regrettables sont présentes.
Nous ne pouvons décider pour nos voisins agriculteurs, industriels, ou changer l'énergie des automobiles!
- Mais nous pouvons décider de ne pas désherber avec des produits chimiques.

- Les doses de produits polluants même si elles sont toujours de trop, elles n'ont rien de commun avec la dose des produits chimiques directement projetés sur les légumes et la terre...


EN CONCLUSION LE "BIO" VAUT LA PEINE POUR VOTRE SANTE?

 

Réponse: « Que ta nourriture soit ton médicament et que ton médicament soit dans ta nourriture » Hippocrate

 

Voici un lien: link  «Manger peut-il nuire à notre santé?»

 "

.